Jon Davison
Villes & villages

Cordes sur Ciel

Cordes sur Ciel, son nom évoque dans l'imaginaire un village perché dans le ciel. À l'aube, on image ses pierres gorgées d'histoire se faire éblouir par le soleil. Un lieu intemporel, dont l'auteur Camus comptait merveilles. Son patrimoine architectural remarquable se borde de fortifications et de nombreuses portes nous souhaitant la bienvenue au cœur d'une magie d'antan.

Jon Davison

Un village hors du commun

Cordes sur Ciel, c'est 800 ans d'histoire qui se dérobe à chaque pas. La fondation de la Cité considérée comme l’une des premières « bastides » de la région date du 4 novembre 1222 et fut officialisée par le jeune comte de Toulouse Raymond VII.

Sur les pavés foulés, on découvre un haut lieu du patrimoine européen. Il suffira de lever la tête pour apercevoir les façades sculptées, magnifiées par le temps et l'art gothique. Pour prendre de la hauteur, il faudra monter. Heureusement les galeries et les ateliers d'artisans vous feront oublier ce détail, jusqu'à arriver au point le plus haut sans même s'en apercevoir. La beauté des lieux n'aura d'égale que le temps passé à ses côtés, où l'art et la culture se mêlent à l'histoire d'un riche passé.

Image
Le saviez-vous ?

Pendant la seconde guerre mondiale, Cordes sur Ciel s'est réveillé grâce aux artistes et artisans, réunis autour du peintre Yves Brayer. Ce fût la renaissance de la cité oubliée, pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Jon Davison

Arrêt sur image à la Halle et près du puits

La Halle fut construite en 1350 pour accueillir le négoce du tissage et du cuir. Grâce à ce commerce, Cordes sur Ciel connait une croissance exceptionnelle et ce sont les marchants et quelques nobles qui feront édifier les somptueux palais gothiques, que l'on peut aujourd'hui admirer.

On découvre sous la halle, le "puits" de Cordes, profond de cent mètres ainsi qu'à sa gauche la croix en fer forgée. Face à la Halle, se dresse impunément la Maison du Grand Fauconnier, prolongée par les Maisons Prunet et Carrié-Boyer.

Le voyageur qui, de la terrasse de Cordes, regarde la nuit d’été, sait ainsi qu’il n’a pas besoin d’aller plus loin et que, s’il veut, la beauté ici, jour après jour, l’enlèvera à toute solitude - Albert Camus

Après l’effort, le réconfort…

Arpenter les ruelles pavées de Cordes sur Ciel a tendance à ouvrir l'appétit. Heureusement les spécialités locales sont là pour combler les petites et grandes faims. Marché, épiceries fines, restaurants, boulangeries... que ce soit sur le pouce ou le temps d'une pause plus longue, Cordes sur Ciel ne manquera pas d'épicer chaque visite.

Cordes, côté nature

Outre le côté culturel évident de Cordes sur Ciel, la destination offre également des explorations natures. Escalade, accrobranche, randonnée, canoë, de nombreuses possibilités s'offrent aux visiteurs.