G.Deschamps
Villes & villages

Campagnac

D’après Robert Plageolles, l’un des plus illustres vignerons du pays de Gaillac, les paysages de vignes de Campagnac sont certainement parmi les plus beaux du territoire.

Campagnac, à la croisée des chemins

À côté de la forêt de Grésigne, aux portes des Gorges de l’Aveyron, à deux pas de Cordes sur Ciel,… Campagnac offre des paysages variés aux voyageurs et aux randonneurs.

Le village est typique du Gaillacois. Posté sur son coteau, il domine une vallée de belles vignes , tel un berger qui surveillerait son troupeau. Chaque soir, les maisons de pierres blanches s’illuminent au soleil couchant et renforcent cette sensation irréelle d’un village flottant au-dessus du vignoble.

C’est un point de départ idéal pour de nombreuses randonnées, à pied, en vélo ou à cheval. Les vallons qui s'enchaînent dans un paysage aux couleurs d’ocre et de vert seront le cadre idéal de vos balades nonchalantes ou de vos randonnées sportives. La forêt de Grésigne à proximité vous offre le décor plus sauvage d’une nature intacte, tout aussi propice à l’évasion. Avec un peu de chance, vous y ferez de merveilleuses découvertes comme une poêlée de cèpes ou de girolles. Et si vous tendez l’oreille entre septembre et octobre, vous entendrez peut-être le brame du cerf, ce cri rauque qui ponctue la saison des amours des cervidés.

Mais ne pas confondre… Campagnac est un nom très courtisé dans le Sud-Ouest ! L’Aveyron et la Dordogne ont leur propre Campagnac ; mais comme personne n’est rancunier dans cette région, les 3 villages sont jumelés !

Une activité viticole riche à Campagnac

Sans surprises, l’activité viticole est importante à Campagnac et plusieurs vignerons sont à découvrir. Témoin d’une culture vigneronne ancestrale, un magnifique pigeonnier trône à l’entrée du village.
À ce propos, savez-vous pourquoi les pigeonniers sont si nombreux et emblématiques du pays gaillacois ? N’y voyez aucune passion compulsive ornithologique ! Mais l’élevage des pigeons a fait partie, dans un Moyen-Âge très strict, de l’organisation des castes sociales, des libertés accordées par les comtes et seigneurs, à tout un chacun. L’élevage des pigeons s’est ainsi développé, à la fois pour l’apport financier lié à la vente de la viande de pigeon, mais aussi pour l’usage de la colombine (fiente) à l’époque un excellent engrais pour la vigne.