Lucie Raynal
Portraits de passionnés

Entrevue aromatisée à la Brasserie des vignes

Ancien professeur de chimie, Stéphane a troqué les tubes à essais contre des fûts remplis de mousse. Suivons-le dans son atelier où le maître du houblon nous dévoile ses secrets de fabrication.

Bien plus qu’une histoire de terroir  

Après quelques fabrications de bières entre copains amateurs, plusieurs voyages, une création de brasserie, une médaille d’or au Concours Régional Agricole, le très affairé Stéphane monte sa propre brasserie chez un vigneron à Montans puis à Graulhet.

 

Image
Stéphane, brasseur

“Je ne fais que de la vente directe et des roulottes à bières en Suède, en Belgique ou sur les marchés de producteurs. Je travaille aussi pour quelques beaux établissements comme des restaurants étoilés et de jolis bars à Paris. Ou à Lille notamment pour Florent Ladeyn, l’un des finalistes de Top Chef.”

Un échange de bons procédés avec Dame Nature

Je suis très attaché à l’acidité, le fruité, le côté désaltérant de la bière. On dit qu’on est maître brasseur, moi je considère que c’est la bière notre maîtresse. C’est pourquoi ma première bière s'appelle l’Amante. Je suis là pour accompagner la nature, donner une nouvelle vie à ce qu’elle nous offre.

La spécialité de cette brasserie  repose sur un refroidissoir qui permet d’élaborer des bières avec les souches de levures indigènes de son environnement. Grâce à sa plantation de houblons sauvages, Stéphane propose une bière locale et de terroir, apprenant ainsi aux curieux à découvrir la nature tarnaise autrement.

À une saveur près…

L’artisan brasseur classe les saveurs par couleurs. Pour lui, l’acidité peut venir du jaune du citron ou du rouge de la framboise, chaque couleur évoque une saveur parfois similaire à l’amertume du houblon et se mariant parfaitement bien avec. “Pour moi, un brasseur doit jouer avec les matières premières, les malts, les houblons, pour retrouver ces différentes sensations.” 

“Et pourquoi pas fabriquer de la bière là où l’on fabriquait le cuir ?”

C’est dans une ancienne mégisserie centenaire que Stéphane a installé son laboratoire. Un grand bâtiment sert de stockage et d’estaminet l’été, il est en lien direct avec l’immense salle de brassage de 150 m2.

L’estaminet ouvert le jeudi et vendredi soir de 18h à 23h, accueillent ceux qui souhaitent découvrir les cuvées et passer un agréable moment en toute simplicité. Et la journée, l’estaminet se transforme en salle de cours pour un apprentissage confortable et convivial. Les gens ont souvent l’impression de rentrer chez quelqu’un, la Brasserie des Vignes est un véritable lieu de vie.

Il y a même un musée de la bière où l’on peut voir des outils anciens comme une tireuse de 1900 et de vieux grimoires de brasserie.

Jamais sans son Pass Brasseur

Grâce au Pass Brasseur, vous entrez là où le grain se transforme en bière dans l’ancienne mégisserie. Stéphane vous attend pour vous faire découvrir sa bière artisanale et son musée de la bière. 1h suffit pour parcourir le processus de fabrication, du malt et du houblon jusqu’à la dégustation ! À la fin de la visite, deux bouteilles de 33cl vous seront offertes. 

Rencontre avec Stéphane, brasseur à Graulhet

Entre 2 Pôles
lire la video

Aller + loin